La langue anglaise est l’une des langues les plus parlées dans le monde. Mais son apprentissage fait défaut dans beaucoup de pays francophones comme la Guinée. C’est pourquoi, les étudiants de l’Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises en Guinée (ISCAEG), situé à Nongo dans la commune de Ratoma ont initié une journée de la langue anglaise cette année.

C’est sous la structure Language Club Initiators (LCIn) que la première édition intitulée ENGLISH DAY est organisée à Conakry. Il s’agit d’une journée qui est spécialement dédiée à la promotion et l’apprentissage de la langue anglaise en Guinée.

Language Club Initiators est constitué de trois axes phares notamment le club d’anglais où les étudiants se retrouvent pour se donner des idées, le débat au cours duquel les étudiants s’affrontent autour d’un thème bien défini pour rehausser leur niveau et pouvoir s’exprimer en public. L’autre axe et le journal où les membres donnent des informations importantes à l’Institution et aussi le monde extérieur.

Pour le Président de cette structure, le but est d’amener plusieurs personnes à s’intéresser à cette langue qui est devenue incontournable dans le monde de business. « L’objectif est d’impacter le maximum des gens. Faire en sorte qu’il y ait au moins 50% de ceux qui quittent ici aujourd’hui se disent oui qu’ils peuvent apprendre l’anglais en Guinée, qu’ils ont aussi la possibilité de rester au pays et réussir dans ce domaine sans se soucier du monde extérieur. Par exemple, ceux qui ont débattu en Anglais ce matin n’ont jamais quitté la Guinée », a fait savoir Ibrahima Sory Boundoubé Bah.

Aistou Hann, chargée des relations extérieures du club                                                                                                                                                                                   

Organiser une telle activité en Guinée est une initiative nouvelle. Selon les    organisateurs, cette idée est le fruit d’un constat au sein de la société qui, malheureusement les gens ont une réticence de s’exprimer dans cette langue publiquement.
« L’idée d’organiser cette journée de la langue anglaise nous est venue d’un constat autour de nous que les gens ont peur de s’exprimer en Anglais et ne la considèrent pas trop. Alors qu’aujourd’hui dans ce monde, cette langue est considérée comme étant une langue internationale et du coup, on est obligé de nous intéresser à cet aspect. Et aussi dans les entreprises souvent ils recrutent plus de personnes qui ont un bon niveau en Anglais. On s’est dit maintenant d’organiser cette activité pour amener les gens non seulement à s’intéresser à la langue mais aussi à leur sensibiliser », a rappelé Aistou Hann, étudiante en 3ème année Translation et chargée des relations extérieures du club.

Au cours de cette journée dédiée à la langue anglaise, plusieurs activités ont été réalisées entre autres une conférence où des invités comme des chefs d’entreprises, des anciens étudiants ont parlé largement de leur expérience, l’importance de l’anglais et aussi les opportunités qu’ils ont eu dans leur vie. Ensuite, il y a eu le débat entre les étudiants de CELA et ISCAEG, le théâtre sur la sensibilisation des gens, de jeux de mots en anglais et projection d’un film.

Pour pérenniser cet élan devant permettre aux jeunes guinéens d’être au même niveau que les autres de la sous-région et le reste du monde, la structure Language Club Initiators lance un appel pressant à l’endroit des autorités compétentes d’investir dans ce domaine car l’anglais est désormais une obligation.
« On lance un appel au gouvernement pour qu’on puisse intensifier les cours d’anglais dans les différents établissements parce que pour le moment, l’anglais qui se fait dans ces écoles est trop basique et ça ne nous apporte à rien. Donc intensifier les cours pour permettre aux élèves et étudiants d’avoir plus de chance sur le marché de l’emploi parce que l’anglais est devenu de nos jours un monstre, ce n’est plus un avantage compétitif mais c’est carrément une obligation que les gens doivent maîtriser », a laissé entendre le Président de Club.

Il est à préciser que la structure Language Club Initiators est composée aujourd’hui d’une trentaine d’étudiants aspirant la même vision et sollicite à ce que les autres universités emboîtent le pas dans l’optique d’élargir l’apprentissage de cette langue partout en Guinée.

Source: maguineeinfos.com

0

You may also like

AVIS DE DECES DU DIRECTEUR GENERAL DE L’ISCAE-G
LISTE DES ADMIS AU CONCOURS D’ENTREE EN 1ère ANNEE LICENCE
Nouvelle date du concours d’admission au Master 1 en Management

Mamadou Atigou

Laisser un commentaire